Logo_Carré_CR.png

Bienvenue au Comité régional Occitanie des clubs alpins français et de montagne

Compte rendu groupe espoir escalade Occitanie : sortie du 06/08 au 12/08 2018


Le groupe espoir escalade Occitanie s’est rassemblé le lundi 06 Août pour passer une semaine dans le Lot dans le but de grimper et de passer le diplôme SNE. Le départ s’est donc effectué le 06 août à 8h30 de Toulouse pour enfin arrivé à Saint-Cirq-Lapopie sur les coups de 10h pour rejoindre Joël dans un café afin de pré-organiser le stage SNE. Après s’être réveillés avec un bon café nous somme allés repérer un endroit pour bivouaquer à la
sauvage, près du muséum de l’insolite au bord d’une rivière. A midi nous avons découvert le joli village qui est St-gery et qui a été notre rendez-vous pour acheter nos repas journaliers pendant 3 jours. L’après-midi nous somme allé à la rivière à côté du bivouac où nous avons trouvé un
magnifique rocher pour faire du psychobloc ainsi que 2 voies au dessus de l’eau, qui ont demandé une installation des plus minutieuse afin de pouvoir faire traverser les cordes et matériels. Nous y avons aussi tendu une slackline que peu de gens ont traversé. Le soir nous avons bivouaqué à la belle étoile et avec une horde de papillon destructeur de buis.

Le réveil du mardi 07 août aura été le plus agréable car nous nous sommes levé sur les coups de 10h afin de commencer la semaine en forme et de bonne humeur. Après avoir engloutis des tartine de confiture nous avons pris nos clique et nos claques d’escalade pour s’entraîner aux manipulations
dans la grotte du secteur les calanques, au programme quatre ateliers, pose de main courante, descente en rappel sur plusieurs relais, secours sur rappel ainsi que remontée sur corde.
En fin de journée nos sommes retournés faire un plouf dans la rivière et réessayer les deux voies au dessus de l’eau. Le soir nous nous somme couchés tôt car le lendemain une grosse journée nous attendait.
Mercredi 08 août, lever 4h du matin, la tête encore remplie de rêves, nous avons plié bagage à 5h pour aller faire une grande voie au secteur la Roche aux Dracs. Une longueur côté 6c, 7b, 6b+ puis une côté 6c+, 6a, 5c, 6b+. Deux cordées de trois personne était prévu pour la 1er voie et une cordée
de trois personne pour la 2nd. Le départ était difficile, la roche un peu péteuse mais rien allait nous arrêter, jusqu’à ce que la 1er cordée casse toutes les prises dans la première longueur, le rocher était beaucoup trop fissuré, pour une question de sécurité ils ont décidé de pas continuer dans la longueur de la 7b. En attendant la 2nd cordée était au premier relais et gravissait déjà la deuxième longueur sans trop de soucis. La troisième cordée n’a jamais vu le jour, elle est resté à terre car manque de temps le soleil avait déjà montré le bout de son nez pour commencer une autre grande voie.
La première et troisième cordée ont finalement attendu la deuxième cordée au bord de l’eau en regardant les bateaux touristiques passer. La deuxième cordée a finalement atteins le sommet sur les coups de 11h sans trop de complications. Une fois redescendus, les troupes déçues du rocher qui ne les as pas laissé le chevaucher nous avons repris nos affaires et sommes remonté dans le mini-bus, qui, après avoir démarré, s’est arrêté 20m plus loin sur la route, le groupe espoir de Toulouse s’est alors transformé en équipe de rugby du stade Toulousain et a poussé le mini-bus jusqu’au parking afin de se mettre en sécurité pour attendre la dépanneuse. Une fois arrivé, elle nous a amenés au garage de Cahors, le mini-bus ne pouvant plus rouler, Nicolas et Nathan sont donc retourné a Montauban pour récupérer un autre mini-bus pendant que le groupe espoir les attendaient autour d’une bière dans le bar de Cahors. Une fois retourné au bivouac nous avons dissipé notre frustration sur les psychoblocs que nous offrait la rivière.

Le Jeudi 09 et Vendredi 10 août nous sommes allé au secteur de la plage à Cuzouls réviser les manips afin d’être prêt pour l’examen SNE. Nous avons donc réviser la descente en rappel, les remontées sur corde fixe, le yaniro, la technique de réchap, le rappel débrayable, le secours sur
rappel et le secours à la personne sur moulinette ainsi que tous ce qui concerne les sécurités et pédagogies d’un encadrement en extérieur. L’après-midi nous avons grimpé sur ce magnifique secteur en appliquant les manipulations appris le matin. Nous avons tous sorti une voie côtée 6b ou
plus pour prouver que nous avions le niveau SNE.
Samedi 11 août nous sommes allés au secteur la Pescalerie, un secteur école d’escalade ou nous avons encadré quatre volontaire du club de Figeac. Nous avons donc parlé avec eux pour connaître leurs niveaux en escalade, si ils avaient certaines faiblesses, ce dont ils avaient besoin parmi les
ateliers proposés par nos encadrants qui étaient «apprentissage de l’escalade en tête» «apprentissage de l’escalade en moulinette» «apprentissage de la gestuelle en escalade» «apprentissage du mousquetonnage». Les ateliers se sont bien passé les volontaires étaient satisfaits de nos cours, ils
ont joué le jeu et ont beaucoup appris. Nous avons également beaucoup appris en retour.
En fin de journée nous avons pu essayer les quelques voies que nous offrait le site et qui étaient magnifiques.
Dimanche 12 août nous sommes retourné au secteur les calanques afin de faire notre dernier jour d’encadrement. Nous avons donc dû monter des cordes fixes pour installer des rappels débrayables, nous avons aussi installé une main courante sur 5 points de relais. En fin de matinée une fois les
équipements mis en place nous avons commencé les ateliers avec les 9 volontaires, nous avons appris à les connaître puis nous les avons fait circuler dans les différents ateliers qui étaient «descente en rappel» «utilisation d’une main courante» «secours sur rappel» «atelier mousquetonnage» «initiation grimpe en tête» et « apprentissage du yaniro» «secours sur moulinette». Les volontaires étaient contents d’apprendre de nouvelles techniques plus faciles et plus sécuritaires, ils étaient attentif et à l’écoute malgré qu’il y ait de jeunes enfants, ils sont restés sages toute la journée.
La semaine a été très positive dans l’ensemble, malgré le problème du mini-bus et de la grande voie, le gîte «la flèche bleu» nous a accueilli du jeudi au samedi soir ou nous y avons très bien mangé et dormi. L’ensemble du groupe espoir en garde une bonne expérience et de très bons souvenirs.


Barillet Camille

Share
Compteur d'affichages des articles
260325