Logo_Carré_CR.png

Bienvenue au Comité régional Occitanie des clubs alpins français et de montagne

Compte rendu de l'unité de formation vers l'autonomie en TM et assurage en mouvement 22-23 juin 2019


Après une première session hivernale enthousiasmante avec Olivier et Jean en avril, nous étions motivés à continuer notre apprentissage. Comme Olivier organisait cette session de juin nous avons sauter sur l'occasion et nous sommes inscrits dans la foulée.
Rendez vous donc le samedi matin sur le parking du lac de Cap de Long avec une Toulousaine, 2 Auscitains, 5 Carcassonnais et un Luchonnais de Bruxelles.
Présentation des 8 participants, 3 encadrants (Emmanuelle, Eloi et Olivier) et 5 stagiaires (Lucile, Florent, Gabriel, David et Xavier), puis point sur l'organisation du We.
Une fois équipés nous nous dirigeons au pied d'une petite dalle pour quelques exercices de révision (nœuds, anneaux de cordes, rappel, cordée à deux ou trois, marche en cordée...).
Vers 11h, fin des révisions et marche d'approche pour atteindre la crête des Alharisses (l'objectif de l’après-midi) ou nous déjeunons après une petite marche en crampons sur la neige sur le névé au pied de l’arête.


Ça y est, les choses sérieuses commencent les trois cordées formées (deux de 3 et une de 2 avec un encadrant par cordée), c'est le début de l'ascension... Les stagiaires  se relayent en tête et se familiarisent avec les techniques d'assurage, pose de coinceurs, câblés, friends, sangles, évolution corde tendue. Pitonnage et dé-pitonnage. Cela  en montée... mais aussi en descente.
A noter le passage de la "selle de cheval" que nous passons de diverses manières plus ou moins élégantes en fonction de l'aisance par rapport au vide.
On avance à notre rythme, plutôt lent du au temps que l'on prend pour les chaque manips et par le fait d’être 3 cordées. 
Coté vue, quand nous ne sommes pas concentrés sur nos manips, au Nord c'est le Néouvielle et sous nos pieds les lacs de Cap de Long de d'Oredon.

Pause gouter à 16h30, en faisant un petit point localisation, nous nous apercevons que nous avons parcouru seulement 2/3 de l’arête. Il semble raisonnable d'envisager le retour, mais par où? il nous faut trouver une réchappe. les cordées s'activent pour trouver une sortie avec comme questions: est ce que le rappel est plut haut que 50m ? Où allons nous poser le rappel? Une fois le bon rocher trouvé, nous réalisons un rappel à l'aide d'un ficelou que nous abandonnerons là (snif) et deux de nos cordes raboutées. Ça y est tout le monde peut descendre avec arrivée sur névé...  Même si la descente est relativement rapide le passage de chacun multiplie ce temps par 8, il nous aura fallu presque une heure entre le moment de la recherche du lieu de réchappe et le le lovage de la corde. Le temps passe très vite.  Ensuite c'est rando jusqu'au Garlitz (le bar) ou nous arrivons à temps pour débriefer et définir la sortie du lendemain et la composition des cordées.
Pour le dimanche, la course envisagée est la crête qui relie la Hourquette d'Aubert à l’arête d'Espade, la décision est prise de se rapprocher et rejoindre le lac d'Aubert . Nous nous retrouvons au bord du lac d'Aubert pour repartir le matériel du lendemain et partager un bon repas agrémenté de divers mets apportés par chacun, puis dodo à la belle étoile ou dans la voiture pour d'autres.
Le ptit dej avalé et les affaires rangées, départ à 6h30 pour la Hourquette d'Aubert, il fait très beau ,de là, on rejoint le départ de l’arête. Un fois équipées, chaque cordée s'engage sur l’arête, c'est assez ludique, blocs, dalles, failles et les manips sont plus fluides que la veille. Nous essayons de gérer notre matériel et "consommer" moins de coinceurs en utilisant les rochers avec la corde ou pose de sangles sur becquet.
Midi on se retrouve sur une terrasse agrémenté d'un cairn avec vue sur les lacs Nere et Estagnol . On aperçoit des cordées sur la crête de la Mourelle.

L'aprem vue que le we est consacré à notre autonomisation, ce sera ateliers pratiques.
Atelier 1: on (re)voit les techniques d'assurage à la descente avec demi-cabestan, nœud de mule et machard.
Atelier 2: préparation d'un rappel
Atelier 3: évolution sur neige à la ramasse et sans crampons
Atelier 42bis: pitonnage (Gabriel et David) pour installation rappel

Vers 16h il faut déjà penser au retour, en marchant au pied de l’arête pour retrouver la Hourquette d'Aubert puis le parking du départ. La nous trions le matériel prêté pour le retourner à son propriétaire, debriefing, gouter et plouf dans le lac.   Puis c'est l'heure des adieux et du retour dans la vallée qui s'est bien réchauffée pendant le we (annonce de canicule).
Cette deuxième session vient bien compléter la première d'avril, nous avons une approche des différentes techniques et il ne nous reste qu'à pratiquer. A nous les PD+...

Merci à tous pour la bonne humeur, les petites choses à déguster (gâteau au chocolat, calva,...) et bien sur au dévouement de nos gentils initiateurs.

Quelques images du we https://photos.app.goo.gl/F5DiFcupKJDodRuY6

Xavier Phan, CAF Carcassonne

Share
Compteur d'affichages des articles
348552